CONSEIL COMMUNAUTAIRE du 29 Avril 2019

Compte-Rendu Conseil Communautaire du 29 avril 2019.

 

Distribution de l’eau.

La formule retenue est la délégation de service public, pour les quatre communes concernées (Le Beausset, La Cadière, Evenos et Signes). Les tarifs varieront selon les communes, mais seront vraisemblablement en augmentation.

 

Les investissements communautaires.

34 documents budgétaires à étudier en 5 jours !

Il ressort cependant, que la Communauté d’Agglomération ne mène pas de politique d’intérêt communautaire.

Par exemple plus de 6 millions d’euros sont consacrés à l’amélioration du chemin CC2 à l’intérieur de Sanary, ou plus de 2 millions d’euros pour refaire le centre de La Cadière.

Où est l’intérêt des autres communes dans ces opérations ?

 

Lorsque j’attire l’attention sur la dangerosité de la route qui relie Le Beausset à Bandol, le Président me rétorque qu’il s’agit d’une route départementale. Ce que tout le monde sait. Mais est-ce une raison pour se désintéresser du sujet ?

Alors il déclare que l’on ne peut rien faire, car il faudrait déplacer des pieds de vignes… 

 

Les déplacements.

Toujours pas de PDU (plan de déplacement urbain). Nous subventionnons des navettes à l’intérieur de Sanary, mais les transports réclamés vers les gares ou vers les plages à la belle saison, ne sont pas encore à l’ordre du jour. Au prétexte fallacieux, que ces transports ne seraient peut-être pas remplis !! Le président expliquant que l’usager exige toujours plus : transport à l’heure précise où il en a besoin et arrêt exactement devant chez lui. Argumentation qui laisse rêveur…, car elle ne s’applique pas aux communes du Littoral !

 

Le SPANC.

J’ai obtenu confirmation qu’il n’était pas possible de réclamer aux usagers les redevances antérieures à 2017 et 2018.

Tant mieux car ces tarifs incroyables qui ne correspondaient pas aux prestations fournies ne seront plus facturés.

Par contre se pose le problème de l’égalité de traitement des usagers, qui auront réglé cette redevance entre 2 et 6 fois selon les cas. 

Sud-Sainte-Baume aura d’un bout à l’autre traité ce problème en amateur.

 

Le bistrot de Riboux. 

Il devrait ouvrir en 2020.

 

Edouard Friedler pour le Beausset Rassemblé.